Faire son stage de fin d’études universitaires en temps de pandémie est quelque chose d’hors du commun, de stressant pour l’avenir, mais aussi très enrichissant professionnellement et  personnellement parlant. Il faut savoir que les métiers de l’événementiel figurent parmi les 5 métiers les plus stressants, il faut constamment se surpasser pour faire face à des situations imprévues. Il suffit de regarder le film “Le sens de la fête” avec Jean-Pierre Bacri pour s’en rendre compte, l’événementiel est un univers de passion.

Pour ma part, je suis un étudiant français, en seconde année de master en hôtellerie – option événementielle et rencontres d’affaires à l’Université d’ANGERS. J’ai choisi de faire mon stage au Canada pour découvrir une nouvelle culture, m’immerger dans un univers professionnel différent et apprendre des méthodes outre-Atlantique. Bien évidemment, visiter ce vaste pays était dans mes projets, mais, comme vous pouvez vous en douter, avec un timing discutable, ce fut plus ou moins possible. 

D’un point de vue professionnel, ce fut toutefois très enrichissant. Je fais à présent partie de la famille Immersive Productions depuis presque 6 mois. Mon stage a donc énormément évolué au fil des mois. 

Pour ceux ayant commencé leur stage comme moi avant mars 2020, tout était plus ou moins à la normale, avec la programmation d’événements, des visites de salles, des rencontres client ainsi qu’une équipe travaillant au sein de l’agence. Nous étions donc sur des projets pour le printemps, pour l’automne 2020 et même sur certaines réalisations pour 2021, comme pour la plupart des agences et lieux réceptifs à travers le monde.

L’annonce du confinement fut donc un grand moment de remise en question de mon côté : que deviendra mon stage? Que deviendra mon année universitaire ? Vais-je devoir retourner en France? Il faut savoir qu’en France, 90% des stages ont été repoussés, suspendus ou annulés. 

J’ai eu la chance de pouvoir poursuivre mon stage grâce à une entreprise qui sait avancer avec son temps et toujours se renouveler. En effet, la production événementielle n’est qu’une partie des missions d’Immersive Productions. Au sein même de sa vision, son identité, elle met de l’avant depuis plus de 6 ans l’importance de la stratégie et la créativité événementielle. Créer de la valeur ajoutée par les événements et développer l’approche stratégique. Forcément, au niveau de la production, nous passons sur une virtualisation et une approche hybride des formats proposés pour les événements. Au niveau de la stratégie et la créativité événementielle, nous créons de nouvelles formations et nous accompagnons les organisations dans leurs transitions. Nous en avons profité également pour retravailler nos outils et mettre en place une stratégie de communication. Ces missions m’ont permises de découvrir une autre facette de notre industrie, mais aussi de réfléchir sur des points clés pour la développer au mieux. Le terrain n’est qu’une finalité de ce que le métier de chef de projet représente. Ce moment de pause a permis aux agences de se renouveler et prendre du temps sur des choses qui passaient toujours en dernier. Nous avons beaucoup entendu ceci : “il faut prendre le temps de penser”. Nous avons donc pris ce temps, puis nous sommes passés à la phase active, à la mise en place de nos idées et au virtuel!

Malgré tout, même si la distance dans le travail n’est pas toujours facile, nous avons réussi à mettre en place différents moyens pour casser cette distanciation et garder une forte cohésion d’équipe. Le but était d’humaniser au maximum le stage et garder le contact avec tous les membres d’Immersive Productions. Il faut donc, en temps de confinement s’adapter dans son travail ; voici les différents points que j’ai mis en place pour le travail à domicile :

  • J’ai tout d’abord adapté mon nouvel espace ainsi que mes outils de travail pour me les approprier au mieux : un ordinateur, le wi-fi, les accès nécessaires (réseaux sociaux, courriels, Google drive…) ; 
  • Avec Joannie, productrice et fondatrice de l’agence, nous avons trouvé le moyen d’organiser mes différentes missions quotidiennes ou hebdomadaires. On a notamment utilisé des outils comme Evernote pour le listing des tâches et des appels zoom tous les jours ou tous les 2 jours suivant les missions, pour bien garder le fil ;
  • Il faut rester en contact avec ses collègues et par-dessus tout, son maître de stage. Pour que le travail en confinement fonctionne pour un stagiaire, pour que cette période soit bénéfique et productive, il faut garder un contact fort avec son supérieur direct. 

Ce stage a pris pour moi une tournure tout à fait différente de ce à quoi je m’attendais, mais est toujours autant, voir plus qualitatif et enrichissant. J’ai appris les compétences que je souhaitais développer, hormis le terrain qui restera à aborder à l’avenir. J’ai découvert un tout nouveau volet du monde de l’événementiel avec l’essor des événements virtuels et hybrides, des compétences plus que nécessaires dans l’avenir de notre industrie. Je me pense d’autant plus prêt d’intégrer le marché du travail avec cette période de richesse professionnelle que m’a apporté Immersive Productions, son entourage, et surtout, toute son équipe.

Leave a Reply

*

code